Débat Café Psychanalyse du 3 février 2018 : Opéraporno

L’Atelier Café Psychanalyse de l’ACF-IdF vous invite à venir au

Théâtre de Châtillon le samedi 3 février 2018

à partir de 20h30

 

… pour assister au spectacle Opéraporno écrit et mis en scène par Pierre Guillois et interprété par la Compagnie Le fils du grand réseau puis de participer au débat Café Psychanalyse qui lui fera suite sur le thème « L’obscénité et la pornographie aujourd’hui » en présence des artistes et du metteur en scène, de Christian Lalos (directeur du Théâtre de Châtillon) et de notre invité pour la soirée Fabien Grasser, psychanalyste à Paris et membre de l’École de la Cause freudienne sans oublier la participation du public.

Le débat sera animé par les membres de l’Atelier Café Psychanalyse de l’ACF-IdF.

Quelques pistes avant le débat : depuis l’antiquité, l’obscénité et la pornographie ont toujours fait partie des mœurs dans les civilisations occidentales et les autres mais au 21ième siècle, à l’époque des sites Internet, de l’usage des selfies et des vidéos privées diffusés sur les réseaux où tout se partage et s’échange même le plus intime de la vie privée, aurait-on encore affaire aux mêmes usages de la pornographie que ceux de l’antiquité ou ceux du 18ième siècle (ère du libertinage) ou encore ceux du 19ième (naissance des photos érotiques) voire ceux du 20ième siècle (naissance des cassettes puis des DVD de films X accessibles au grand public) ?

Jusqu’à l’invention des nouveaux moyens de communication et d’échange des images (la photo, le cinéma, la télévision, le magnétoscope, la vidéo, Internet, le monde virtuel…) qui ont progressivement favorisé la dilution des frontières entre sphère privée et sphère publique, la pornographie et l’obscénité se trouvaient cadrées par des pratiques symboliques et institutionnelles visant à localiser la chose à ne pas mettre entre toutes les mains ou à portée de vue des enfants en des lieux réservés aux adultes. Ces lieux clos (maisons closes, cabarets, salles de cinéma X, rayons à l’écart pour la vente des journaux érotiques…) permettaient à la fois de voiler la pornographie tout en désignant les lieux de la chose voilée alimentant ainsi la curiosité de ceux devant attendre de grandir pour satisfaire leurs désirs sensuels naissants.

Aujourd’hui ce sont ces cadres institutionnels qui sautent avec la mondialisation galopante de la diffusion des images favorisant le développement d’une pornographie accessible à tous, d’une pornographie généralisée gommant toute frontière entre l’adulte et l’enfant, ce-dernier se trouvant du coup exclu de la période de latence dont Freud avait pointé la pertinence pour la construction du sujet dans son devenir génital.

Bien d’autres pistes seront à explorer lors du débat.

 

Réservations:

Billetterie du Théâtre de Châtillon

Téléphone au 01 55 48 06 90 ou par mail : billetterie@theatreachatillon.com

www.theatreachatillon.com

Related posts

2ème journée d'étude FIPA: Paradoxes de la demande. 17 mars 2018

    La FIPA est un essaim d’institutions composé aujourd’hui de seize Centres Psychanalytiques de Consultation et de Traitement (CPCT) et de dix-sept initiatives spontanées inspirées par les CPCT sans en être. Disparates dans leur fonctionnement, ces institutions ont une référence...

Journée d'étude du CERA "Autisme et Parentalité". Le 10 mars 2018. Maison de la chimie. 9H30 - 18H

  S'INSCRIRE EN LIGNE   Journée d’Étude du CERA (Centre d’Étude et de Recherche sur l’Autisme) Autisme et parentalité samedi 10 mars 2018 Maison de la Chimie 28 rue St Dominique, 75007 Paris 9h30 –...

Théâtre et psychanalyse 26 janvier 2018 à Montreuil

LE NOUVEAU THÉÂTRE DE MONTREUIL ET L’ASSOCIATION DE LA CAUSE FREUDIENNE ÎLE-DE-FRANCE PRÉSENTENT DANS LA PEAU DE DON QUICHOTTE La Cordonnerie / Création   Un spectacle de Métilde Weyergans et Samuel Hercule d’après l’œuvre de Cervantès Discussion...