Café psychanalyse samedi 27 janvier à 20h30 au théâtre Châtillon « Le syndrome de Cassandre » interprété par Yann Frisch

Argument débat Café Psychanalyse du 27 janvier 2017

par José Rambeau et Anne-Marie Landivaux

 

L’Association de la cause freudienne Île de France vous invite à venir au Théâtre de Châtillon le vendredi 27 janvier 2017 à 20h30 pour assister au spectacle Le syndrome de Cassandre mis en scène et interprété par Yann Frisch et participer à la conversation sur l’interprétation théâtrale qui fera suite à la représentation et qui sera animée par l’Atelier Café Psychanalyse de l’ACF-IdF en présence de l’artiste Yann Frisch.

Le mythe de Cassandre revisité par Yann Frisch du côté du syndrome interroge les limites du dire la vérité ; Peut-on la dire ? Toute la dire ? Si oui sous quelles modalités peut-elle être dite pour qu’elle soit entendue et acceptable ? Cela concerne tout particulièrement ces derniers temps la place de la vérité dans le champ de la politique.

Cassandre était connue pour son extrême beauté. Apollon, grand séducteur, en tomba amoureux et lui donna le don de prophétie en échange de ses faveurs. Cassandre accepta le don mais refusa de céder aux avances du dieu. Ainsi délaissé, Apollon lui cracha dans la bouche ce qui aura pour effet de détourner le don initial en faisant en sorte qu’elle ne pourra jamais se faire entendre et être crue dans ses prophéties même auprès de sa famille.

Ainsi elle annoncera la chute de Troie qui ne manquera de se produire si les troyens laissent entrer dans la ville le cheval de bois abandonné par les grecs. Personne ne la croira et elle ne pourra donc sauver la ville du piège grec. En arrivant à Mycènes, elle vit la prophétie que son vainqueur Agamemnon sera poignardé par son épouse mais elle ne put là encore se faire entendre et lui éviter la mort ni la sienne qui s’en suivra en conséquence. D’où naîtra la légende de la malédiction de Cassandre qui ne peut être crue alors même qu’elle annonce la vérité.

Dire la vérité ne serait donc pas suffisant, il y faut la croyance de l’interlocuteur pour qu’elle atteigne son but. D’ailleurs c’est bien ainsi que les guerriers et les hommes politiques de l’antiquité procédaient, ils interrogeaient les augures avant de poser tout acte important et décidaient de la crédibilité des augures pour s’y plier ou les transgresser. À ce jeu les réussites et les échecs sont deux modalités de la vérité.

Le mythe de Cassandre n’est pas sans faire écho aux enseignements de Lacan sur la question de la vérité nous rappelant qu’elle a structure de fiction. « La vérité c’est que nous le savons mais que nous n’y croyons pas » note Françoise Verdière, conseillère générale de Loire-Atlantique dans un article du Monde.fr en date du 30 juin 2011 (La malédiction de Cassandre à lire sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/30/la-malediction-de-cassandre_1542528_3232.tml#hkgIpAwXJIq2oEWZ.99)

Déjà quelques questions se présentent pour le débat qui fera suite au spectacle :

  • Serons-nous prêts à croire ce que nous annoncera le clown Yann Frisch au cours de sa prestation ?

  • Est-ce que l’on ne croit que ce que l’on est prêt à croire ? C’est-à-dire ses propres tromperies ou fictions ?

  • Les discours politiques d’aujourd’hui sont-ils encore crédibles ? Les derniers sondages n’ont-ils pas démontré leurs limites ?

  • Les évaluations en tous genres visent-elle à se faire les nouveaux oracles monstrueux de ce qui nous attend ? Servent-elles à diviser les terriens entre ceux qui y croient et ceux qui s’en défendent ?

Dans la presse, Yann Frisch, est présenté comme « drôle, méchant et grinçant juste ce qu’il faut, poétique, absurde et libre » (Le Monde). Grossier, il est finement spirituel même quand il s’amuse de nos conformismes, de nos peurs voire de nos lâchetés.

Il ne reste que quelques places disponibles pour la soirée du 27 janvier 2017 alors réservez vite  vos places auprès du Théâtre de Châtillon par téléphone du mardi au vendredi entre 16h et 19h au 01 55 48 06 90 ou par Internet à l’adresse billetterie@theatreachatillon.com

Théâtre de Châtillon
3, rue Sadi Carnot 92320 Châtillon
renseignements et location 01 55 48 06 90
billetterie@theatreachatillon.com
Tarif : 22 € – Tarif réduit :16 €, 12€, 10€
Possibilité de restauration sur place

Accès au théâtre
Métro ligne 13 : arrêt Châtillon-Montrouge.
Tram T6 : arrêt André Malraux, puis 5mn à pied.
Bus : du métro Châtillon-Montrouge,
prendre le bus 388 arrêt Mairie de Châtillon,
ou les bus 194/195/295 arrêt Jean-Pierre Timbaud
ou 194/195 arrêt D’Estiennes d’Orves-Division Leclerc.

Renseignements : José Rambeau 01 46 65 56 94 ou rambeauj@club-internet.fr

Related posts

Atelier Café Psychanalyse de l’ACF-IdF - "Hunter" de Marc Lainé - Théâtre de Châtillon le vendredi 13/04/2018. 20h30

  Débat Café Psychanalyse du 13 avril 2018 Avec Francesca Biagi-Chai Psychanalyste, membre de l'Ecole de la Cause Freudienne     L’Atelier Café Psychanalyse de l’ACF-IdF vous invite à venir participer au dernier débat Café Psychanalyse de la saison théâtrale 2017-2018 qui...

Soirée theatre et psychanalyse 23 mars 2018 à 20H "B. TRAVEN" au Nouveau théâtre de Montreuil

*Pour réserver : Indications sur l'affiche. L'ACF IDF présente : "B. TRAVEN" au Nouveau théâtre de Montreuil Vendredi 23 mars à 20 h – salle M. Casarès – 63, rue V. Hugo – Montreuil (ligne9) Tarif réduit pour les amis de l'ACF IdF Je et une trentaine d'autres A propos de « B. Traven »...

Soirée cinéma-psychanalyse à Orsay, le 13 mars 2018 à 20H

  L’ACF Ile-de-France et le cinéma Jacques Tati d’Orsay Dans le cadre des « Semaines de l’Information sur la Santé Mentale » Organisent une soirée cinéma-psychanalyse animée par Marcelo Denis Psychologue clinicien, membre de l’Association de la Cause freudienne Pour le film...