Café psychanalyse : Désir d’écriture. Conversation d’écrivains et de psychanalystes. 7 octobre 2017

 

Commentée par Esthela Solano-Suarez

Animée par Emmanuelle Chaminand-Eldestein et

José Rambeau

 

 

 

 

 

 

L’Association de la Cause freudienne Île de France (ACF-IdF) vous invite à venir participer à son prochain débat Café Psychanalyse sur le thème « Désirs d’écriture » qui se tiendra à Bourg la Reine dans la salle de théâtre « L’Agoreine » le samedi 7 octobre 2017 entre 14h30 et 18h30 (accueil du public à partir de 14h).

Ce débat se déroulera sous la forme d’une conversation à plusieurs réunissant des écrivains et des psychanalystes auteurs de nombreux ouvrages littéraires. Nous tenterons d’y recenser les singularités de ces désirs qui poussent un sujet à s’engager dans l’expérience d’écriture et de repérer la fonction et la place qu’occupe l’écriture dans la vie de chaque auteur ainsi que les effets de la publication sur le devenir de leur écriture.

Á l’heure de l’omniprésence et de l’omnipotence de l’image dans notre civilisation hypermoderne, cette conversation se veut rendre hommage à l’écriture et au livre qui ont ouvert l’entrée de l’humanité dans l’Histoire.

Actuellement nous sommes assurés de la présence pour cette conservation de l’écrivain et essayiste Louise L. Lambrichs (auteur entre autres des romans Journal d’Hannah, Á ton image, Le rêve de Sonja, et des essais Comme en 14 ? Contribution à l’écriture de notre histoire, ou La vérité médicale), de la romancière Sylvie Germain (auteur de nombreux romans dont Le livre des nuits, Magnus, L’inaperçu, Le Monde sans vous, Hors champ, À la table des hommes…), de l’écrivain Andréas Becker (auteur des romans L’Effrayable et Nébuleuses), du psychanalyste Philippe Bouret (coauteur avec Louise L. Lambrichs de Escapade–Conversation 2015-2016, de Dialogue avec José Correa et de l’ouvrage Écrire c’est vivre), du psychanalyste Philippe Lacadée (auteur de nombreux ouvrages littéraires dont L’éveil et l’exil, Robert Walser, Le promeneur ironique, Le malentendu de l’enfant ou François Augiéras L’Homme solitaire et la voie du Réel), du psychanalyste Hervé Castanet (auteur entre autres de Pourquoi écrire ?, de Destins du désir, Ordres et désordres amoureux, Le regard à la lettre…), de la comédienne, metteur en scène et éditrice Astrid Cathala (Éditions L’œil du souffleur). D’autres invités sont en attente de confirmation.

Le débat sera animé par Emmanuelle Chaminand-Edelstein (membre de l’ACF-IdF), José Rambeau et Esthela Solano-Suarez (qui assurera le fil rouge du débat), psychanalystes membres de l’École de la Cause freudienne.

Avant la conversation imaginons cet échange entre écrivains[1] :

  • Camille Laurens : « La vie n’est qu’un prétexte à l’écriture ».

  • Philippe Delerm : « Écrire quotidiennement, et voir mes livres publiés, voilà ce qui fait ma vie ».

  • Francis Scott Fitzgerald : « Depuis l’âge de dix-huit ans, mis à part la brève coupure de la guerre, écrire a été ma seule raison de vivre, et je suis dans tous les sens du mot un professionnel ».

  • Karine Tuil : « J’écris parce que la vie est incompréhensible ».

  • Laurens : « Je ne vis pas pour écrire, j’écris pour survivre à la vie ».

  • Louise L. Lambrichs : « La vraie vie à partager, c’est toujours le prochain livre, celui qu’on n’a pas encore écrit ».

  • F-S Fitzgerald : « J’ai besoin d’une forte émotion pour commencer à écrire – émotion qui me soit familière et que je sache déchiffrer ».

  • Delerm : « Je suis écrivain, là, dans ces phrases que je n’ai pas su prononcer ».

  • Laurens : « moi, cette vie que j’invente, je la vie. Et que, comme toute créature, elle échappe à son créateur ».

  • L L. Lambrichs : « « l’écrivain », qu’est-ce que c’est ? Un sujet pour qui écrire est vital. Un sujet porteur à cet égard, d’une forme d’énigme ».

  • Delerm : « Je ne sais pas trop ce que c’est qu’être moi. Je sais que je ne le saurai pas tant que je n’aurai pas les mots pour ça (…) L’écriture est une enfance à regagner ».

  • L L. Lambrichs : « L’expérience de l’écriture, par exemple, est impartageable ».

[1] Les citations sont extraites des ouvrages de Camille Laurens Celle que vous croyez  (Editions Gallimard), de Philippe Delerm Écrire est une enfance (Editions Albin Michel), de Francis Scott Fitzgerald Fragments de paradis (Editions Omnibus), de Karine Tuil Insouciance (Editions Gallimard), de Louise L. Lambrichs Escapade (Editions La rumeur libre).

 

Après 18h30 la conversation se poursuivra autour d’un verre.

 

Nous vous attendons nombreux pour participer à ce débat Café Psychanalyse sur l’écriture qui se tiendra : Salle Agoreine, 61bis avenue du Maréchal Joffre, 92340 Bourg la Reine

Stationnement au parking de la Gare en face de l’Agoreine.

Accès RER B station Bourg la Reine, l’Agoreine est à 5 minutes de la gare.

Participation aux frais d’organisation : 10 €

 

 

Renseignements:

José Rambeau 01.46.65.56.94

cafepsyacfidf@gmail.com

Related posts

Cinéma-Psychanalyse le 14 décembre 2017 à 20h30

    Débat autour du film: CARRE 35 d'Eric CARAVACA     Avec la participation d’Omaïra Meseguer, psychanalyste, Membre de l’Ecole de la Cause Freudienne   3, rue Anatole France - 91220 Brétigny-sur-Orge / Accès N 104 / RER C Brétigny   Informations...

ATELIER CLINIQUE DU FORDA

    Renseignements Hélène Combe : 06.11.04.35 09 Hélène Deltombe : 01.47.34.47.05 Accueil 20h30 - Participation aux frais : 5€

Apprendre à Orsay

  Cinéma et Psychanalyse à Orsay Mardi 14 novembre 2017 à 20h Soirée préparatoire aux 47ème Journées de l’Ecole de la Cause freudienne AUTISME   Argument Life Animated, 2016 D’après l’œuvre originale de Owen Suskind, ce film nommé pour l’Oscar du meilleur documentaire...