Après-midi de la Section Clinique Paris-IdF

Samedi 27 septembre 2014
14h à 18h
31 rue de Navarin 75009

Variété des psychoses contemporaines : schréberienne, case lacanienne, stomach ordinaire ?
La clinique différentielle à l’épreuve du cas

sclinpidf 2014 final.pptx

« Ça, c’est une psychose lacanienne », dit Lacan, en 76, à l’issue d’une de ses présentations de malades à Sainte-Anne. Il épinglait ainsi ce cas très pur d’automatisme mental(1), évoqué dans son séminaire sur Joyce(2), et que, selon lui, on ne trouvait pas chez les bons cliniciens. Quelques années plus tard, Jacques-Alain Miller introduit le terme de psychose ordinaire(3), pour rendre compte de nombreux cas de psychoses dissimulées, voilées, qui échappent aux normes classiques de la clinique lacanienne de la psychose telles qu’elles ont été définies dans le Séminaire III et dans le texte des Ecrits « D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose».
D’un Schreber extraordinaire, à des sujets plus discrets, ou plus modestes, c’est à partir de tout petits indices, de détails, de phénomènes les plus inattendus exposés dans chaque témoignage de cas, qu’il s’agira de chercher ce que Lacan appelle « un désordre provoqué au joint le plus intime du sentiment de la vie du sujet »(4), permettant de cerner la structure du cas et d’orienter la cure. Se laisser enseigner par la transmission du plus vif rencontré par chaque sujet, dans sa singularité, tel sera notre pari lors de cette conversation.

Pour vous inscrire, veuillez envoyer un courriel à : sclinpidf@wanadoo.fr

(1) Jacques-Alain Miller, « Enseignements de la présentation de malades », La conversation d’Arcachon, Agalma, coll. publiée par Jacques-Alain Miller, Seuil, 1977, p. 298.
(2) Jacques Lacan, Le Séminaire, livre XXIII, Le Sinthome, Paris, Seuil, 2005, p.95.
(3) La psychose ordinaire – La conversation d’Antibes, Agalma, coll. publiée par Jacques-Alain Miller, Le Paon, Seuil, 1999.
(4) Jacques Lacan, « D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose », Ecrits, Paris, Seuil, 1966, p. 558.

Related posts

2ème journée d'étude FIPA: Paradoxes de la demande. 17 mars 2018

    La FIPA est un essaim d’institutions composé aujourd’hui de seize Centres Psychanalytiques de Consultation et de Traitement (CPCT) et de dix-sept initiatives spontanées inspirées par les CPCT sans en être. Disparates dans leur fonctionnement, ces institutions ont une référence...

Journée d'étude du CERA "Autisme et Parentalité". Le 10 mars 2018. Maison de la chimie. 9H30 - 18H

  S'INSCRIRE EN LIGNE   Journée d’Étude du CERA (Centre d’Étude et de Recherche sur l’Autisme) Autisme et parentalité samedi 10 mars 2018 Maison de la Chimie 28 rue St Dominique, 75007 Paris 9h30 –...

Théâtre et psychanalyse 26 janvier 2018 à Montreuil

LE NOUVEAU THÉÂTRE DE MONTREUIL ET L’ASSOCIATION DE LA CAUSE FREUDIENNE ÎLE-DE-FRANCE PRÉSENTENT DANS LA PEAU DE DON QUICHOTTE La Cordonnerie / Création   Un spectacle de Métilde Weyergans et Samuel Hercule d’après l’œuvre de Cervantès Discussion...